Fondé par les YMCA du Québec, le programme Alternative Suspension crée des expériences positives et offre du soutien aux élèves pendant leur suspension de l’école et aussi au moment de réintégrer la classe en encourageant le développement personnel et l’autonomie.

COÛT ESTIMÉ SUR LE SYSTÈME SI 100 JEUNES QUITTENT L’ÉCOLE - 50 000 000 $

Nul besoin d’être un fournisseur de soins de première ligne pour participer à la santé de sa communauté.

Le programme Alternative Suspension du YMCA le sait bien et s’adresse aux jeunes qui ont été suspendus de l’école. Plutôt que de les renvoyer à la maison, on cherche avec eux des façons de comprendre les causes de leur comportement.

Andrew Borrelli, coordonnateur du développement et de la formation pour le programme, voit des résultats concrets. « Il n’y a pas de mauvais enfants, croit-il, seulement de mauvaises décisions. En nous attaquant aux causes profondes du problème, nous les aidons à rester motivés et à poursuivre leurs études. »

Le programme Alternative Suspension du YMCA transforme la punition
en expérience positive qui a des répercussions durables pour l’enfant.
« Nous établissons des liens », explique Andrew. « Les enfants qui participent à notre programme profitent de services et d’un soutien qui les aident à exceller et, en fin de compte, à améliorer leur santé à
long terme. »

Pour le YMCA, l’important c’est aider un enfant à atteindre son plein potentiel.

La Fondation Medavie pour la santé œuvre différement auprès des organismes. En offrant une subvention sur plusieurs années à des programmes comme Alternative Suspension du YMCA, elle peut s’assurer que les programmes se concentrent sur leurs activités plutôt que sur leur prochaine source de financement. 
— Eric Laberge, président, Croix Bleue Medavie